Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Semaine du 28 juin 2017

« J'ai souvenir encore »

Les étés de mon enfance ont été de beaux temps de repos.  L'emploi de ma mère lui permettait d'être « en vacances » avec nous pendant la période estivale. Nous pouvions rester bien tranquille à la maison et profiter de l'été.  Pas de réveil matin, pas d'obligation, pas d'horaire chargé, juste du temps pour relaxer, jouer, se reposer, se refaire des forces avant de recommencer la nouvelle année.  C'était pour nous de vraies vacances.

Aujourd'hui, notre rythme de vie effréné nous oblige à maximiser chaque minute de notre temps.  Même pendant les vacances, nous sentons qu'il faut toujours tout organiser, planifier, gérer pour bien profiter de nos vacances!  Dès qu'on a quelques minutes libres devant soi, on se sent coupable de ne rien faire! Quand j'animais des camps d'été avec des adolescents, j'étais toujours surprise de voir combien certains d'entre eux étaient tellement habitués à un horaire serré qu'ils n'arrivaient pas à combler les temps de pause que nous leur accordions au cours de la journée.  Souvent, ils venaient me voir en disant: « Nous ne savons pas quoi faire.  As-tu une idée pour nous? »

Dans le Bible, on voit que Jésus invite ses disciples à prendre du repos.  « Venez à l'écart et reposez-vous un peu. » (Mc 6, 31).  Ce passage nous parle de la nécessité d'un temps de repos pour se refaire des forces. 

C'est à cela que devrait servir les vacances.  Bien sûr, lorsque nous sommes parents, nous ne pouvons faire fi de certaines obligations envers nos enfants.  Mais n'oublions surtout pas de profiter de cette période estivale pour se créer de beaux souvenirs tout simples, comme celui d'avoir passé du bon temps gratuit ensemble.  Ce sont ces souvenirs qui reviendront plus tard en discussion avec nos petits-enfants autour de la table lorsque nous dirons: « Je me souviens dans l'temps... ».

Bonnes vacances et bon temps de repos!

Guylaine Boisvert