Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Publications Publications
 
Document Actions

Semaine du 7 mars 2018

« Pour que l'autre vive en paix... »

 

Mondialisation, aide internationale, entente entre les nations, ouverture à l’autre, voilà des valeurs de la société moderne qui inspirent beaucoup d’hommes, des femmes et des jeunes d’aujourd’hui.  Pourtant, à y prêter attention, nous nous rendons bien compte qu’il y a de graves oublis.  Et que des peuples entiers en paient le fort prix!

           Au Congo comme au Soudan du Sud, en Afrique, des guerres et des crises politiques continuent leurs ravages et compromettent l’avenir de ces peuples et l’équilibre des nations environnantes.  On n’en parle même plus.  J’appelle cela des «guerres oubliées»; certains parlent même d’un génocide programmé.

          Le pape François vient de proposer une journée de prière et de jeûne à toute la communauté catholique du monde, en prenant soin d’inviter à la même action tous les membres des autres religions de la planète, pour supplier ensemble le Dieu unique pour l’avancement de la paix, spécialement dans ces contrées dévastées par la guerre et la haine qui engendrent toujours une criante pauvreté.  Qu’est-ce qu’un tel mouvement peut apporter de concret, demandent certains?

          «La prière chrétienne n’ajoute rien à ce que tu es, Dieu, mais elle nous rapproche de toi.»  Le jeûne comme la simplicité volontaire me sensibilise à vivre de moins pour que le partage des ressources soit plus équilibré entre tous.  Le jeûne est beaucoup plus qu’une diète qui fait perdre du poids pour davantage d’élégance; c’est une manière de maîtriser nos dépendances pour expérimenter la souffrance des pauvres et des victimes de guerre.  Des moyens bien simples et limités, à notre portée, mais qui font naître davantage de paix.  Ils produisent plus que ce qu’on peut imaginer.

          Dans notre région, les vendredis 2 mars ou 6 avril ont été retenus pour donner suite aux propos de François et favoriser la paix des nations.  Un geste commun, vécu ensemble, avec les mêmes objectifs.  Qu’est-ce que je peux faire de plus pour faire renaître la paix dans mon cœur, dans ma famille, dans le pays et les nations? 

 

† Dorylas Moreau

évêque de Rouyn-Noranda